Adélaïde et le cœur du régent, Linda Sayeg – Avis lecture

Déjà, alors qu’ils s’adonnent à leurs jeux d’enfants à Versailles, Adélaïde de Lanuzac et Philippe d’Orléans sont épris l’un de l’autre. Toutefois, lorsque Adélaïde rencontre Louis-Auguste de Bourbon, fils légitimé de Louis XIV et de Françoise de Montespan, elle ne peut se défendre de l’attirance qu’il lui inspire, manifestement réciproque.

Mais le roi a tôt fait de couper court aux tiraillements qui sévissent dans le triangle amoureux. Soucieux tout à la fois d’assurer des unions princières à ses bâtards et de tuer dans l’œuf toute menace à son pouvoir absolu, il impose des mariages qui ont tout de mésalliances. Adélaïde doit s’exiler en Nouvelle-France au bras d’un obscur lieutenant.

Pourtant, lorsqu’elle reviendra en 1718, dans un Paris auquel la Régence de Philippe d’Orléans aura donné une effervescence nouvelle, elle constatera que, dans son cœur, rien n’a vraiment changé.

Mon avis :

Adorable Adélaïde. Son cœur palpite pour un homme, mais ses sens s’affolent pour un autre.

Comme nous lui pardonnons ses hésitations face aux personnalités complexes et différentes de Philippe d’Orléans et de Louis-Auguste de Bourbon.

Linda Sayeg nous emmène dans le tourbillon de la vie à Versailles. Lorsqu’elle prend des libertés avec l’histoire, elle le fait dans l’intention de nous amener à suivre des péripéties et des intrigues qui ne gâchent en rien ce pied de nez historique. Les descriptions fidèles des monuments, des vêtements, et des us et coutumes de cette partie de l’histoire de France, sont saupoudrées d’une histoire d’amour imaginaire qui paraît si réelle, qu’on se demande si Linda n’a pas déterré Adélaïde du fin fond des secrets d’État. Je pense que si nous nous plongions dans les dossiers cachés de la Cour de Louis XIV, nous trouverions le nom d’Adélaïde de Lanuzac. Et s’il avait été rayé des registres de l’état civil, tout comme celui du masque de fer ?

Adélaïde n’a pas atteint que le cœur du régent, mais le mien aussi.

Jc

Pour acheter Adélaïde et le cœur du régent, c’est ici

Linda Sayeg se passionne pour les questions internationales et la diversité culturelle. Elle a fait des études en Espagne et en Grande-Bretagne L’éducation courtisane est son premier roman.

N’hésitez pas à rejoindre ses réseaux sociaux, ci-dessous :

Retrouvez mon retour de lecture sur Emilie et la favorite du roi de Linda Sayeg

Source photos :

Image par Peter H de Pixabay 

Image par janeb13 de Pixabay 

Image par Aurélien MAILLET de Pixabay 

Image par Myriams-Fotos de Pixabay 

Un commentaire sur « Adélaïde et le cœur du régent, Linda Sayeg – Avis lecture »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s