Guide pratique pour les auteurs

Attention ! Ce texte comprend des termes qui pourraient heurter les plus jeunes et les plus sensibles.

Bonjour, bonjour ! De plus en plus d’auteurs sont stressés, car ils ne font pas l’unanimité auprès des lecteurs. En effet, ces derniers sont de plus en plus nombreux à crier haut et fort leurs exigences. Vous devez être un auteur à la carte.
Voici mes premiers conseils (c’est gratuit, ne me remerciez pas) pour vivre sereinement votre vie d’auteur.

– Vous écrivez de la romance ? N’oubliez pas de préciser que la fin est convenue. Souvent le héros et l’héroïne connaissent un happy end. Il est rare qu’ils vivent une intense histoire d’amour pour que le mec se tire deux pages avant la fin avec la voisine de palier de soixante piges ou l’héroïne avec le facteur. Si c’est tout de même le cas, prévenez aussi afin d’éviter une autre déception. Il ne faut pas les cumuler.

– Vous écrivez une histoire qui se termine mal ? Encore une fois, soyez sympas, prévenez : « chers lecteurs, attention, vous allez vivre 90% d’action, de suspens, d’amour, mais à la fin l’héroïne meurt d’un accident de la route. »

– Vous écrivez un thriller ? Précisez qu’il y aura des morts, certains s’en étonnent encore. Si votre personnage est un tueur en série, prévenez qu’il y aura des morts à la chaîne. Surtout, prenez garde aux lecteurs sensibles.

– Vous écrivez de la SF ? Faut pas venir vous plaindre que certains trouvent votre histoire irréaliste. Faut redescendre sur terre, parfois !

– Vous écrivez de l’horreur ? Tant pis si le lecteur vous dit que votre roman est horrible. Vous l’aurez cherché aussi.

– Vous écrivez de l’érotique ou du pornographique ? Pensez aux mots clés sur votre quatrième de couverture : anal, fellation, orgie, position de la brouette, etc. Ainsi pas de mauvaises surprises.

 Vous écrivez de l’historique ? Soyez modernes ! Ce serait vraiment sympa qu’E.T. rencontre Sissi.

– Vous écrivez à la 3e personne ? N’oubliez pas le bandeau fluo de prévention sur la couverture : « Vous savez lire ? Parfait, achetez-moi ! Sinon, le décodeur est fourni pour 2 euros de plus à celles qui veulent seulement lire un roman écrit à la première personne. »

N’oubliez jamais que la lectrice doit entrer dans la peau de l’héroïne !

  • Je le suce avec vigueur sur toute la longueur de son gland.
  • Elle le suce avec vigueur sur toute la longueur de son gland.

Vous sentez la différence ? On suce beaucoup mieux à la première personne.

Source image : Asagi-s-garedn

– Vos couvertures sont avec des mecs à torse ? Mettez-lui une chemise, la lectrice aura encore plus envie d’aller voir ce qu’il y a en dessous !

– Vous écrivez des nouvelles ? Essayer tout de même de les écrire avec le même nombre de pages qu’un roman, faudrait pas qu’elles soient trop courtes.

Et voilà, chers auteurs, je vous souhaite une écriture sereine et reposante pour les prochains mois à venir.

3 commentaires sur « Guide pratique pour les auteurs »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s