Les Damoiselles de Castel Dark – présentation des personnages

Un article rédigé pour les lecteurs et les lectrices qui aimeraient visualiser l’aspect physique de mes personnages. Bien que… les photos sont assez « représentatives » des héros et héroïnes de la saga, mais également approximatives, car les véritables images sont dans la tête.

Je laisse toujours la parole à mes abonnés à la fin de chaque article. Ici, je vous la donne dès le départ. Préférez-vous voir comment l’auteur imagine ses personnages ou préférez-vous les imaginer vous-mêmes ?

Note : cliquez sur les photos pour trouver le lien de destination.

Le fondateur de Castel Dark et son épouse

William de Percival

Eryne de Percival

Clayton de Percival

Alia Drushmore

Les six enfants du couple Percival et leurs époux/épouses/maîtresse

Anton de Percival

Clarisse Roberts

Thomas de Percival

Caroline Benett

Mary de Percival

Arthur de Templeton

Jane de Percival

Edmond du Barry

Ilyana de Percival

Emmet Kane

Aelis de Percival

Les personnages secondaires

Ethan Benett, père de Caroline.

Dame Marguerite, gouvernante des filles Percival.

Clothilde de Cornouailles, première fiancée d’Emmet Kane.

Ruppert, charretier de castel Dark.

Rose, chambrière des damoiselles.

Aliénor, deuxième épouse d’Arthur de Templeton.

Les souverains de France

Elisabeth Wittelsbach-Ingolstadt, Isabeau de Bavière.
Reine de France, épouse de Charles VI.
1370 – 1435

Charles VI, roi de France de 1380 à 1422 et époux d’Isabeau de Bavière.

Quelques montages de Blanche Gauthier auteur

Présentation d’Aelis enfant, la benjamine de la famille Percival.
Extrait Les Damoiselles de Castel Dark :
Dérangées par un bruit en provenance de la porte, les quatre bavardes sursautèrent. Précédée d’une odeur nauséabonde, Aelis pénétra dans la chambre.
— Victoire ! J’ai botté les fesses du fils de la cuisinière.
— Et qu’a-t-il fait pour vous déplaire ? se renseigna dame Marguerite.
— Il a osé me traiter de vipère.
— Quel courageux garçon !
Horrifiée par la tenue négligée de sa sœur, Jane baissa les paupières. Son odorat se substitua à sa vue afin de permettre à son cerveau d’analyser la puanteur de la pièce. Les images des chevaux, des cochons et de l’étable défilèrent dans son esprit. Elle ouvrit les yeux.
— Mon Dieu, tu es couverte de fumier !
— Moi, je n’en ai pas mangé. George, oui !
Grâce à Dieu, son appui sur la table empêcha dame Marguerite de chanceler. Cette petite mettait son endurance à rude épreuve.
— Dame Marguerite, je suis disposée à reprendre ma broderie, la brava Aelis.
— Sortez bien vite !
Dans une révérence moqueuse, l’enfant tira la langue à la gouvernante. Ses sœurs éclatèrent de rire au nez et à la barbe de Marguerite. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s