LES ROIS MAUDITS (L’INTÉGRALE) de MAURICE DRUON – Avis lecture

Au début du XIVe siècle s’ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l’Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand maître de l’Ordre, meurt sur le bûcher en lançant une terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume. Dès lors, le malheur s’abat sur la France. Les quatre derniers Capétiens directs meurent en moins de quinze années: adultères, meurtres, procès, trahisons ébranlent la dynastie, et mènent à la guerre de Cent Ans.

Mon avis :

Une référence incontournable en roman historique. La série principale de six tomes est publiée entre 1955 et 1960, le dernier tome paraît en 1977.

Le Moyen Âge est mis à l’honneur dans toute sa splendeur, mais aussi son horreur.

Le roman commence par l’exécution de Jacques de Molay, grand prêtre de l’Ordre des Templiers et de la malédiction lancée par ce dernier au roi Philippe le Bel.

Nous suivons le parcours de personnages immondes comme Robert d’Artois et Isabelle, la fille du roi Philippe ; de femmes infidèles, comme les filles et les nièces de la comtesse de Mahaut d’Artois, responsables du scandale de la Tour de Nesle. Deux des belles-filles du roi, Blanche et Marguerite de France sont emprisonnées pour adultère.

Nous nous attachons à Guccio, le neveu d’un riche banquier et à Marie. Le parcours chaotique de leur destin chavirera à bien des moments nos petits cœurs fragiles.

De nombreux personnages interviennent dans le roman. Un conseil, ne pas traîner pour le lire afin de ne pas oublier qui est qui.

Tous les faits historiques de ce roman sont vérifiés, même si la plume de Maurice Druon l’enrichit de son vocabulaire. L’auteur avoue lui-même qu’il a reçu l’aide de nombreuses personnes pour ses recherches. Un bémol, le tome 7 est écrit à la première personne. Pour un historique, j’adhère rarement à cette narration lorsqu’il y a autant de personnages.

Game of Thrones ne serait qu’une pure inspiration de ce chef d’œuvre. En effet, on retrouve une même cruauté, mais indispensable à cette époque. Après tout, elle n’est que le reflet de la réalité.

Ne confondons pas romances historiques et romans historiques. Ici, chaque histoire d’amour se transforme en tragédie. Au risque de paraître cruelle, j’affectionne aussi ce genre d’histoires.

Un précieux trésor dans ma bibliothèque. Cœur sensible, s’abstenir…

Jc

Le saviez-vous ?

Alix Ducruet, célèbre historienne, a écrit un roman intitulé : Les Rois maudits, vérités et mensonges. Dans cet ouvrage, elle dénonce la liberté prise par l’auteur avec l’histoire, ce dernier voulant seulement souligner une époque et une aristocratie plus noire que la réalité. Même si le roman de cette dame semble remettre les pendules à l’heure, il ne faut pas confondre historien et auteur. Un historien écrit la véritable histoire, un auteur a le droit de prendre des libertés avec l’histoire. Sinon, quel serait la différence entre deux livres traitant du même sujet ?

Je tiens à préciser qu’ayant effectué de nombreuses recherches pour ma saga médiévale, les historiens, d’époques différentes ou non, ont déjà du mal à se mettre d’accord sur certains événements. Laissons à Maurice Druon ses lettres de noblesse, son œuvre est magistrale. Et tant pis si l’histoire n’est pas authentique à 100%. Pour cela, il nous reste les émissions de Stéphane Bern.

Pour acheter l’intégrale des romans, cliquez sur la photo :

Une première série a été diffusée en 1972, avec Jean Piat dans le rôle de Robert d’Artois.

Une seconde en 2005

Cliquez sur les photos pour acheter les DVD.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s