Game of Thrones ou Le trône de fer, les intégrales de George R.R. Martin – Avis lecture

Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s’en sortiront indemnes…

Chronique de Game of thrones

Mon avis :

En général, je n’aime pas regarder les séries. Vous allez me dire : elle n’aime rien, celle-là ! Elle n’aime pas Sylvia Day, la New Romance, les séries, les émissions de télé-réalité, la compote de pommes, les gens prétentieux, les conducteurs qui doublent sa petite voiture, etc. Néanmoins, je me soigne et je tente de me bonifier.

Pour commencer mes bonnes résolutions, j’ai acheté les intégrales des romans de Game of Thrones du tome 1 au 5.

Noyée dans la pléiade des personnages, des descriptions et des endroits, je me suis tout de même décidée à suivre la série et les romans en parallèle.

Je peux dire que l’auteur George R.R. Martin s’est démené  pour nous écrire une histoire qui ne s’essouffle jamais. Le genre fantasy est mené de main de maître, et les créatures sont magnifiques ou horrifiques.

Malgré son côté « fantasy et fantasque », la réalité historique a inspiré l’auteur des romans. Oublions les dragons, l’armée des morts, les géants et toutes créatures imaginaires un instant. La guerre entre les Lanister et les Stark rappelle bien entendu celle des Lancastre et des York surnommée la Guerre des Deux-Roses. Une période que j’avais moi-même étudiée pour écrire ma saga historique.

Les noces pourpres, un des épisodes les plus sanglants de la série rappelle un autre fait qui s’est déroulé en Écosse en 1440 : le Black Dinner. La majorité du clan Douglas s’est fait massacrer pendant un dîner d’anniversaire auquel il avait été convié.

La période médiévale, réputée comme violente et sanglante, est exagérée dans la vision de l’auteur et, plus encore, dans celle des scénaristes. La violence et le sexe dépravé nous sont servis à toutes les sauces. Oui, l’époque n’était pas rose, mais elle n’était pas toujours aussi sombre non plus. Beaucoup de fausses rumeurs sont répandues sur une époque qui reste souvent méconnue pour les contemporains.

Pour terminer sur le côté réaliste de cette série irréaliste, je dirais qu’il ne faut pas s’attendre à suivre la façon de vivre des gens à l’époque médiévale. Pourtant, on est parfois plongé dans l’histoire, la véritable histoire. J’ai entendu dire que les personnages féminins n’auraient pu prendre autant d’initiatives à cette époque puisque les femmes n’avaient rien à dire. En partie, c’est faux. Certains peuples médiévaux accordaient plus de liberté et de droits aux femmes qu’aux hommes, comme les peuples celtes.

Pour résumer la série et les romans, ce serait bien trop long… Pourquoi pas un résumé en images des moments qui m’ont intriguée ?

Combien de fois n’ai-je pas été bluffée par l’assise de l’actrice qui joue le rôle de Daenerys ? Moi qui tiens à peine en selle sur un âne, je souligne son courage.

Partez à la découverte du chevalier Fantasy, comme vous ne l’avez jamais vu. Même équipée d’un lance flammes, je pars en courant…

Il y a de moches créatures imaginaires, mais aussi Robb Stark et Khal Drogo. Oui, ce sont de magnifiques créatures imaginaires. Mes voisins ne leur ressemblent pas du tout.

Khal Drogo gif

Du côté historique, l’auteur ne s’est pas creusé les méninges pour les anachronismes.  Brave garçon, il n’a pas eu à faire à ma bêta-lectrice, Rose Morvan, il en aurait pris plein la tête. Néanmoins, l’histoire et les descriptions des châteaux, des terres, des vêtements regorgent de nombreux détails.

Vous aimez les méchants ? Vous trouverez votre bonheur.

Lui, je le déteste :

Lui, je le déteste encore plus :

Lui, je le hais :

Et elle, je ne l’aime vraiment, mais vraiment pas :

Donc, vous remarquerez le nombre d’émotions ressenties à la lecture de GOT. Et la série révèle en vous vos instincts les plus primaires. Vous haïssez comme jamais !

Vous aimez les gentils ? Vous serez gâtés aussi.

Lui, vous le remarquerez, il est vraiment gentil…

Vous aimez les manigances, les faux jetons, les comploteurs ?

Celui-ci, un véritable fayot !

Vous aimez le sexe ?

Eux aussi :

Vous cherchez une idée de robe à enlever d’un seul  mouvement élégant ?

Le genre M/M vous attire ? Vous serez comblés aussi.

Les beaux et fougueux chevaliers vous font rêver ?

Ah, bah non ! Pour ça, je vous conseille de lire mes romans.

Game of Thrones vous entraîne dans un univers impitoyable où se mêle l’amour et la mort. Les gentils et les méchants, les moches et les beaux, l’histoire et la fantasy, le pouvoir et la gloire. Découvrez une saga familiale où seul le plus coriace survivra. L’écriture de George est passionnante, vibrante, imaginative.

Seul bémol : la série a pris le pas sur les romans et devance les tomes. Dommage.

Pour terminer, n’oubliez jamais :

Pour acheter les romans et les DVD, c’est ici

Et vous, avez-vous lu les romans ou regardé la série ou bien faites-vous partie de ces incorruptibles qui n’ont aucune envie ni de visionner ni de lire cet univers ?

George Raymond Richard Martin est un écrivain américain de science-fiction et de fantasy, ainsi qu’un scénariste et un producteur.

Dans les années 1980, il a travaillé pour la télévision comme scénariste pour plusieurs séries dont certaines de science-fiction. Une de ses nouvelles fut adaptée au cinéma pour le film Nightflyers. Il a également été journaliste ainsi que professeur de journalisme et superviseur de tournois d’échecs.

En 1996 George R. R. Martin retourne à l’écriture de roman en entamant le cycle de fantasy « A Song of Ice and Fire (littéralement « Un Chant de Glace et de Feu »), intitulé en français « Le Trône de Fer », qui est également le nom du premier volume paru en français. Certains tomes de la série ont été récompensés par le prestigieux Prix Locus du meilleur roman de fantasy. Notons qu’en France, les cinq volumes sortis aux États-Unis, sont découpés en plusieurs tomes, pour finalement être regroupé en quatre intégraux, qui sont finalement les cinq tomes non découpés des romans…

Il est également l’auteur d’un grand nombre de nouvelles dont certaines se déroulent dans le même univers que sa saga (« Le chevalier errant », « L’épée lige ») ainsi que de romans totalement indépendants comme « Riverdream » ou encore « Armageddon Rag ». G. R. R. Martin a également assuré le rôle de directeur de publication de plusieurs anthologies, dont récemment l’anthologie consacrée à Jack Vance (Chansons de la Terre Mourante) publiée en France en trois volumes.

Plusieurs de ses nouvelles et romans ont été récompensées par les prix « Nebula », « Locus », « World Fantasy » et « Hugo », notamment pour « Chansons pour Lya », « Blood of the dragon, » « Par la Croix et le dragons ». Il a aussi eu un prix « Bram Stocker » de la meilleure longue nouvelle pour « L’homme en forme de poire » en 1987.

Il vit maintenant à Santa-Fé où il possède un cinéma, et y continue d’écrire sa longue saga de « A song of Ice and Fire. »

« Le Trône de Fer » a remporté un grand succès public et a été adapté en série télévisée sous le titre « Game of Thrones ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s