Maria Vandamme de Jacques Duquesne – avis lecture

Voici l’histoire d’une femme et d’un amour, et aussi l’histoire d’un peuple. Au temps des crinolines, alors que surgissent les somptueux grands magasins et les immenses usines qui annoncent l’entrée de la France dans une ère nouvelle, Maria Vandamme, jeune femme du Nord, belle et ardente, qui compte pour rien, aspire à devenir quelqu’un. Habitée de la passion de comprendre le monde, d’être heureuse et d’aimer, elle sera entraînée, de Lille en 1862 à Versailles au temps de la Commune, dans un tourbillon d’aventures. Autour d’elle, Céleste et Arthur Rousset, les industriels du textile, le cocher belge Aloïs, Blaise Riboullet, maçon creusois, le pieux docteur Dehaynin, Baleine, le vieux marin, et des dizaines d’autres forment une vivante fresque, animent ce beau et grand roman où alternent scènes intimistes et tableaux de la vie collective. Un bonheur de lecture.

Lire la suite de « Maria Vandamme de Jacques Duquesne – avis lecture »

Les Roses de Dublin de Louis Valentin – Avis lecture

Résumé :

A l’issue d’un match du Tournoi des Cinq Nations, le journaliste Chris Berdol se fait violemment attaquer, sans raison apparente, par deux joueurs irlandais. Et Chris est bien décidé à retrouver ses agresseurs et à leur demander des comptes!

Lire la suite de « Les Roses de Dublin de Louis Valentin – Avis lecture »

L’Arme à l’oeil de Ken Follet – Avis lecture

Résumé :

1944. Les Allemands s’attendent à un débarquement. Mais où ? Les Alliés ont édifié sur la côte, au nord de Londres, une formidable base où s’entassent, entre d’interminables rangées de baraquements, des chars, des avions, des canons  – tout cela en toile peinte tendue sur du bois ou en carton-pâte. Il s’agit de faire croire à Hitler que le débarquement se fera dans le Pas-de-Calais et non pas en Normandie. La supercherie a l’air de prendre. Mais qu’un agent ennemi découvre la vérité, et alors… Son nom de code est Die Nadel (l’Aiguille), car son arme préférée, c’est le stylet. Et il risque de découvrir le secret qui peut faire échouer le débarquement…

Lire la suite de « L’Arme à l’oeil de Ken Follet – Avis lecture »

Les majuscules accentuées

Doit-on accentuer les majuscules ?

Loin d’être une fantaisie, l’accentuation des majuscules donne de la lisibilité à nos écrits et supprime les ambiguïtés. Pourtant, cette convention, nécessaire à la compréhension, fait l’objet de débats. Sans plus attendre, mettons l’accent sur les majuscules !

Lire la suite de « Les majuscules accentuées »

Le Lieutenant et la Dame Blanche de Coralie Winka – avis lecture

Résumé :

Lorsque les Allemands envahissent la zone sud en novembre 1942, Angélique a dix-sept ans. Elle s’occupe seule de la ferme familiale et de sa grand-mère qui est gravement malade. Croulant sous le poids des tâches et des responsabilités, elle trouve une aide inespérée en la personne du lieutenant Ulrich Von Brackenstein, un jeune officier de la Wehrmacht, qui vient réquisitionner une parcelle de forêt appartenant à la famille. Son comportement correct et son charme ont très vite raison des réticences d’Angélique à côtoyer l’occupant. Elle accepte de l’affronter aux échecs en guise de remerciements. C’est le début d’une histoire d’amour interdite.

Lire la suite de « Le Lieutenant et la Dame Blanche de Coralie Winka – avis lecture »

L’île aux trente cercueils de Maurice Leblanc – avis lecture

Trente écueils menaçants cernent l’île de Sarek en Bretagne. Les habitants superstitieux l’appellent l’île aux trente cercueils. Une légende les hante : trente victimes doivent mourir dont quatre femmes en croix. Véronique d’Hergemont, venue chercher son fils après quatorze ans d’absence, a la désagréable surprise de voir ses initiales sur les bornes, sur les portes des chapelles et son visage sur un dessin de femme crucifiée !

Lire la suite de « L’île aux trente cercueils de Maurice Leblanc – avis lecture »

L’Assassin habite au 21 de Stanislas-André Steeman – avis lecture

Résumé :

Sept victimes en deux mois et demi, sept crânes fracassés. Et l’assassin a signé tous ses meurtres en abandonnant un bristol sur les lieux : il s’appelle Smith… Smith… La police londonienne est sur les dents, et les milliers de Smith de la capitale connaissent des moments difficiles. Jusqu’au jour où une piste fortuite conduit le Yard du côté de Russel Square. C’est là qu’habiterait l’assassin, au 21. Mais lequel de tous les hurluberlus – plus étranges et plus pittoresques les uns que les autres – qui peuplent la pension Victoria pourrait bien être Mr Smith ? Véritable chef-d’œuvre policier, L’assassin habite au 21 inspira Henri-Georges Clouzot, dont le film est encore dans toutes les mémoires.

Lire la suite de « L’Assassin habite au 21 de Stanislas-André Steeman – avis lecture »