Précis de grammaire française de Maurice Grevisse – Avis lecture

Pour tous les usagers qui souhaitent une grammaire pratique, précise et cohérente, leur permettant de rafraîchir ou d’approfondir leurs connaissances, le Précis reste une référence indémodable : son audience ne cesse de se confirmer dans tous les pays francophones ainsi que dans les pays où le français est enseigné comme langue étrangère. Une nouvelle présentation rend plus claires encore les règles mises en évidence par le célèbre grammairien.

Mon avis :

Un des meilleurs livres de tous les temps. Tout est réuni pour vous faire passer du rêve au cauchemar en quelques minutes.

Certains parlent d’auteurs sadiques, de ceux qui torturent leurs personnages et leur lectorat. Maurice fait sans conteste partie de cette catégorie.

À chaque page, vous pensez comprendre quelle erreur assassine vos textes et puis en annexe, vous trouvez une exception qui confirme que vous vous trompez. Un suspense tellement intense que vos nuits en seront perturbées.

Personnes sensibles, abstenez-vous. Pleurs, larmes, vous passerez par toutes les émotions en lisant l’énoncé d’une règle que vous ne comprenez pas.

Amatrice de belles histoires d’amour, une fois que vous comprendrez la personnalité complexe des textes, vous tomberez amoureuse du sujet. Brut ! Fort ! Addictif !

Le seul livre que vous pourrez lire dix fois de suite sans vous en lasser. Enfin, si… parfois, il vaut peut-être mieux le laisser de côté quelques jours pour le repos de l’esprit.

Une lecture percutante et dont vous ne relèverez pas indemne.

Jc

Pour l’acheter, c’est ici

Maurice Grevisse naît d’un père forgeron et d’une mère couturière. En obtenant son diplôme d’instituteur, il s’écarte de la voie professionnelle paternelle.

Il devient alors successivement régent littéraire, professeur et, enfin, accède en 1925 au titre de docteur en philosophie et lettres à l’Université de Liège.

Ayant accepté de refondre une grammaire scolaire existante, il rédige une œuvre originale, Le Bon Usage, qui paraît en 1936 et deviendra le centre de toute une vie.

Pour retrouver d’autres ouvrages aussi passionnants, je vous conseille le Bescherelle ou le dictionnaire. On n’en sort pas indemne…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s