Songe d’une nuit d’été – Coup de cœur pour une chroniqueuse

Les réseaux sociaux et moi, cela n’a pas toujours été une grande histoire d’amour. Ainsi, ce n’est que sur le tard que j’ai acheté un ordinateur et créé un compte sur FB. En revanche, le monde littéraire m’a toujours attirée, en tant que lectrice et en tant qu’auteur. J’ai peu à peu découvert le monde fascinant des chroniqueurs et chroniqueuses.

Souvent adulé(e)s par les auteurs qu’ils/elles adulent ou critiqué(e)s vertement par les auteurs qu’ils/elles critiquent vertement, les chroniqueurs et chroniqueuses sont rarement mis(es) en avant. Peu nombreux sont les blogs de lecture qui deviennent célèbres. Et s’il y en a, leurs chroniqueurs et chroniqueuses oublient souvent qu’un jour ils ont dû commencer. Dès lors, ils n’acceptent plus que les grands auteurs et grandes ME, signe pour eux de qualité. Je peux déjà affirmer que des administrateurs de blog qui pensent de telle manière ne sont pas non plus des lecteurs de qualité… Pourtant, il en existe un, qui avait une certaine cote de popularité et, qui est resté ouvert à tous les auteurs.

Songe d’une nuit d’été fait partie de ces blogs que j’ai suivi au début de mes pérégrinations littéraires. L’administratrice et fondatrice, Artemissia Gold, adorait la romance historique, tout comme moi. Je ne sais pas pourquoi, je ne lui ai jamais envoyé mes romans pour une chronique. Je pense que du fait que les tomes de ma saga étaient assez violents, je n’ai jamais osé… Malgré ce fait, au cours des années, une amitié s’est nouée avec Julie, le véritable prénom d’Artemissia.

Aujourd’hui, je tiens à mettre en valeur une femme qui a lutté contre l’adversité et qui lutte encore envers et contre tout. Une femme qui n’a pas hésité à bousculer sa vie alors que sa vie venait de la bousculer. Place à Artemissia ou à Julie ou encore à la créatrice de Songe d’une nuit d’été, place simplement à une femme qui se dévoile pour vous.

J’ai eu la joie et la surprise de découvrir un message de JC Staignier qui me proposait de vous présenter mon blog pour ses Coups de cœur pour une chroniqueuse. En quelques lignes, pour faire court, j’ai créé Songe d’une nuit d’été le 29 juillet 2008. A cette époque, je bossais en librairie et je venais de me séparer du père de mes deux grands.

Au départ, je pensais faire des avis de lecture, mais je suis tombée amoureuse de la saga Twilight de Stephenie Meyer (oui, je n’ai pas honte de dire qu’un jour, comme certaines, j’ai rêvé du bel Edward Cullen). Cela m’a permis de faire de belles rencontres, mais les années passants, j’ai eu besoin de revenir au début, à savoir : à ma passion de la lecture puis à ma passion, tout court.

Il s’en est passé des choses en 13 ans !

Vers 2011/2012, je me suis entourée de chroniqueuses pour m’épauler, car le blog était devenu un site d’envergure et que je ne pouvais pas tout gérer toute seule. Ce furent des années riches, intenses qui m’on appris énormément, sur moi-même, mais également sur ce que je voulais faire de ma vie : écrire des romans (comme beaucoup aujourd’hui, je sais ^^). Car oui, on peut être blogueuse, chroniqueuse et écrivaine également.

En parallèle du blog qui tournait bien et dans lequel on chroniquait de tout (romance, thriller, fantastique, livres pour enfants, mangas, bd, etc..), en 2018 j’ai écrit mon premier livre. Il faut aussi savoir qu’à ce moment-là, l’envie de bloguer n’était plus là. J’étais insatisfaite de mon blog, je ne me reconnaissais plus en lui. Je songeais alors à arrêter.

Puis en octobre 2019 (difficile de ne pas en parler, car c’est ancré en moi), Nathanaël, mon fils de 4 ans est décédé dans son sommeil (hélas oui, ça existe et c’est horrible, un vrai cauchemar avec lequel les parents doivent vivre). Autant vous dire que le blog me paraissait à des kilomètres et n’était plus ma priorité ni écrire d’ailleurs. J’ai alors mis Songe d’une nuit d’été en pause quand mes chroniqueuses sont parties.

Mais… blogueuse un jour, blogueuse toujours !

Je crois que dans mon cas, c’est vrai. Après avoir panser mes plaies à vif, avoir parlé longuement de la mort de mon enfant, je me suis remise à lire, et avec, l’envie de bloguer est revenue. Mais cette fois, je ne voulais plus gérer de chroniqueuses. Depuis l’année dernière, je suis seule aux commandes et cela me va parfaitement.

Je lis ce que je veux, chronique ce que je veux, et je ne me mets plus de pression.

Je prends des SP de temps à autre (ME ou Æ, mais quand je ne peux pas, je dis non, ou si je veux, mais que je risque de prendre du temps je préviens à l’avance). Surtout qu’entre temps, mon rêve d’être publiée s’est réalisé et que j’ai une saga sur le feu. Cinq tomes sont prévus et le premier sort normalement en novembre. Il s’agit de romance-fantasy.

Autant vous dire que cette activité me prend énormément de temps et qu’elle passe avant le blog.

Un blog qui me correspond enfin et qui reflète ce que j’aime : la romance historique, la fantasy (adulte et jeunesse) le fantastique, l’urban fantasy et les mangas.

Je suis une amoureuse des mots, mais surtout de l’imaginaire. Et j’ai grandement besoin de rêver et de changer d’univers. Voilà pourquoi j’écris, voilà pourquoi je lis. Songe d’une nuit d’été est le reflet de mes vagabondages littéraires et émotionnels.

Artemissia Gold/Julie.

Pour retrouver son blog sur les réseaux sociaux :

Pour retrouver sa page auteur :

Bonne découverte du blog. Vous aimez ce rendez-vous ? Retrouvez ci-après la présentation des meilleures chroniqueuses de la blogosphère :

Létie, serial lectrice

Frénésies livresques

La fille en rouge

Evasion par les mots

Bite Me If You Can

Coco de lecture et mes découvertes

Un commentaire sur « Songe d’une nuit d’été – Coup de cœur pour une chroniqueuse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s