Interview de Jc Staignier sur le blog Dans le regard de Fred

Interview du 12 septembre 2022

Hello JC, tout d’abord sache que je suis heureux de te recevoir, ici même sur mon « Blog ».

Coucou, Jean-Frédéric, tout le plaisir est pour moi.

Alors, venons-en au fait ! Installe-toi confortablement, permets-moi de t’offrir, un café, un thé peut-être ou préfères-tu un mojito ?

Un thé vert sans sucre et sans lait. N’oublie pas le petit chocolat comme accompagnement…

Bien, alors JC, je vais être curieux, mais je suppose que tu t’en doutes bien étant donné que tu as accepté cette entrevue. Tu es une fille, auteure, lectrice, sans oublier que professionnellement tu as un travail prenant et une famille. Donc, l’une de mes premières questions, qui est Jc Staignier ?

En une seule phrase : une femme qui adore rire et faire rire les autres.

Comment fais-tu pour tout conjuguer ? 

Je vis souvent à 100 à l’heure comme beaucoup de gens à notre époque. Je me lève très tôt et me couche également tôt. Je lis souvent, tard la nuit. Pour l’entretien de la maison comme dans ma vie d’auteure, je suis une maniaque. Vu que rien ne va jamais tout droit, tu imagines les insomnies…

Je vais me pencher plus vers ton activité d’auteure si tu le permets : quel est le cadre idéal où tu aimes écrire ?

J’écris dans le salon pour rester le plus possible auprès de mon chéri lorsqu’il est présent. S’il regarde la télévision, je pose mon casque sur mes oreilles pour écouter de la musique.

Même si je suis conscient que les auteur(e)s se servent de leurs vies pour écrire, je désire en découvrir plus sur tes sources d’inspirations, quelles sont-elles ?

Mes personnages féminins ont toujours une part de moi. Elles ont souvent de la repartie, un trait qui me caractérise. Pour être plus précise sur ta question, ma saga est inspirée d’un rêve que j’ai retranscrit dès le lendemain. Ma comédie romanesque en cours est inspirée de l’univers livresque, tout un programme.

Qu’oserais-tu dire à des lectrices et lecteurs potentiels qui n’ont pas encore eu la chance de te lire ?

Lorsqu’on croque dans un morceau de chocolat, il est difficile de résister au second. Je dirais aux lecteurs qu’il ne faut pas hésiter à découvrir de nouvelles saveurs.

(J’espère ceci dit que mon retour au sujet de ton livre en l’occurrence « Le destin des cœurs perdus » publié sur mon blog va déjà donner aux lectrices et lecteurs l’envie de te lire.)

J’ai eu la chance de lire ton retour en avant-première et j’ai apprécié son originalité. Je ne doute pas de son succès auprès de tes abonnées.

D’ailleurs serait-il possible que tu me parles de cette intégrale. D’où t’es venue l’idée ? combien de temps as-tu mis pour l’écrire ? Etc., etc. en clair, je veux tout savoir ?

Oh, lala ! Tout savoir, je vais t’écrire un roman ! Je vais essayer d’être brève pour ne pas lasser les abonnés de ton blog.

L’histoire a commencé en 2016. Le premier tome de cette saga est né d’un rêve que j’ai retranscrit sur papier dès mon réveil. J’ai mis à peine quinze jours pour l’écrire tant les idées fusaient dans ma tête. J’étais très contente et très fière de moi. Tu connais la chanson : Je me voyais déjà en haut de l’affiche ! Le roman a été revu par plusieurs bêta-lectrices puis envoyé à plusieurs maisons d’édition. La chance m’a souri. Quelque temps plus tard, je recevais une réponse positive d’Anyway édition. Le roman avait été sélectionné en comité de lecture et sa sortie était prévue pour fin décembre 2018. Hélas ! À peine quelques mois avant sa parution, les auteurs d’Anyway apprenaient la fermeture de la maison d’édition.

À cette époque, je faisais partie de La Voie de Calliopé dirigée par Emma Freya. Elle connaissait Mandy, l’éditrice de Something Else éditions, et lui a proposé mon roman. Je redoutais un refus, car le premier tome de cette saga cassait les codes de la romance. Pourtant, Mandy m’a donné sa confiance et ne l’a pas regretté. Le roman est sorti tout de même fin 2018 et les premières ventes ont dépassé nos espérances, surtout pour un historique, un genre souvent boudé au milieu de toutes les romances contemporaines actuelles. Il faut dire que le roman avait été revu par des bêta-lectrices au top. J’avais écouté tous leurs conseils avec beaucoup d’attention, n’hésitant pas à supprimer des paragraphes complets ou au contraire à approfondir le caractère des personnages.

Doublement, hélas ! Something Else éditions a fermé ses portes en novembre 2021. Un choc terrible, d’autant plus que les ventes totales de la saga dépassaient largement les 7000 exemplaires.

Heureusement, j’ai des amies formidables. Ainsi Linda Catherine, auteure de SEE, publiée chez Plumes de Mimi éditions a proposé mon roman à son éditrice Emi Achin. Je ne te raconte pas ma surprise et ma joie lorsque l’éditrice m’a contactée pour m’annoncer qu’elle reprenait la saga. J’espère que cette troisième fois sera la bonne.

Si tu avais le choix d’un ou une auteur(e) pour un quatre mains, qui choisirais-tu ?

J’ai déjà tenté l’expérience du quatre mains et je peux affirmer que cette aventure est terminée pour moi.

Pourrais-tu me parler de tes livres déjà écrits ?

La saga Le Destin des cœurs perdus compte cinq tomes :

— Les Damoiselles de Castel Dark

— La Rebelle de Castel Dark

— Les Héritiers de Castel Dark

— La Sœur maudite de Castel Dark

— La Malédiction de Castel Dark

Une intégrale de la saga a également été publiée par Plumes de Mimi éditions. Cette fiction médiévale raconte l’histoire d’une famille soudée, originale et décalée pour son époque. Les femmes tenteront de s’imposer dans un monde où elles sont souvent considérées comme des « ventres » plutôt que dotées d’un esprit. Je dirais qu’on passe du rire aux larmes en quelques minutes à la lecture de ces livres.

Ensuite, j’ai écrit deux quatre mains en compagnie de Julie-Anne Bastard, une auteure française de romances contemporaines : De Miroir et d’amour et De Miroir et d’espoir. Chaque histoire est un retour dans le temps à l’époque de Louis XIV. Dans la première, Emma se retrouve propulsée à la Cour du Roi Soleil, la seconde, Blanche, courtisane de Versailles, se retrouve en 2010. Ces deux livres mélangent historique et contemporain, un bol d’air frais et d’humour à Versailles.

Tu es auto éditée ou en Maison d’édition et pourquoi un tel choix ? 

En maison d’édition depuis mes débuts. Je suis peut-être trop paresseuse pour l’autoédition : les mises en page, mettre les romans en ligne, tout cela me fatigue rien que d’y penser.

Avant de conclure le chapitre auteure, peut-être as-tu envie de m’offrir un scoop sur ton projet ?

Oui, ce sera vraiment un scoop. Je peux déjà te dire que l’écriture de mon dernier roman est presque bouclée. En ce moment, il est en relecture chez Romane Rose, une auteure de romance contemporaine, qui ne pourra me donner que de bons conseils vu qu’elle excelle dans ce genre. Nous partirons à la rencontre de Romain et de Claudie, un couple d’une quarante d’années qui mène une existence parfaite… jusqu’à ce que l’épouse découvre la new romance et se mette dans la tête d’en écrire.

Passons à l’aspect lectrice. Comment choisis-tu tes lectures ? Quels sont tes styles de prédilections ? 

Grande amatrice de romans et romances historiques, comme tu t’en doutes, je ne suis fermée à aucun genre. J’aime aussi lire des thrillers, de la romance contemporaine, des comédies romanesques, de l’horreur et je lis même du pornographique et du BDSM. À mon âge, j’ai dépassé tous les préjugés que les lecteurs éprouvent encore parfois en lisant certains livres. Je dirais que dès que c’est bien écrit, dès que l’histoire fait preuve d’originalité, je me laisse facilement embarquer par les mots de l’auteur.

Sur mon blog, je faisais même des retours de lecture, mais j’ai arrêté, car de nombreux auteurs et maisons d’édition me contactaient pour rédiger des chroniques. Sauve qui peut ! Ce n’est pas parce que je lis de tout que j’aime tout. Il ne faut pas se voiler la face, un auteur n’est jamais agréablement surpris lorsqu’on lui dit qu’on n’a pas aimé son roman, même si on en précise les raisons. C’est pour cela que je choisis mes lectures afin d’éviter les contraintes des mauvais retours. Je lis ce que je veux, quand je le désire, sans pression, sans crainte de plaire ou de déplaire à l’auteur.

Ton auteur(e) favori(te) ? (Des raisons évidentes à ton jugement …)

La question où je prends toujours mon joker. Quelle horreur de ne citer qu’un seul auteur quand tant méritent de figurer dans mon palmarès !

Le tout premier livre que tu as lu, c’était quoi ?

Comme à peu près tout le monde, j’ai commencé par lire des livres pour enfants et des BD. Mon premier roman, à l’âge de huit ans, était Sans Famille d’Hector Malot. Je l’ai lu dans ma chambre et cette nuit-là, je n’ai pas dormi, car j’ai terminé tous les tomes à la queue leu leu. Le lendemain, je me suis endormie sur le banc de l’école tant j’étais crevée.

Ton coup de foudre littéraire ? Le livre qui t’a le plus bouleversée ? (Les raisons à cela.)

Autant en emporte le vent. Je crois que tout est parfait dans ce roman : l’histoire d’amour, la triste réalité de la guerre et de l’esclavage, le caractère fort des personnages.

Pour nourrir ma curiosité, j’aimerais aussi te demander si tu regardes la télévision, des séries peut-être ou des films, dis-moi tout ?

Si je suis seule, je n’allume jamais la télévision. Je regarde de temps à autre des séries, mais essentiellement des historiques : Reign, Le Bazard de la charité, Sanditon, etc. Il m’arrive également de regarder des films avec mon chéri, je suis fan de films d’horreur et de comédies.

Et la musique dans ta vie, a-t-elle une place ? Tes goûts …

Encore une fois, je suis très hétéroclite ou très… commerciale ? J’ai une préférence pour la musique des années 80 et la New Wave, mais j’aime aussi la techno, les années 60 et 70, Elvis, Madonna, Mylène Farmer.

Voilà, nous arrivons bientôt à la fin de cet entretien, MAIS serait-il possible que tu glisses les liens où l’on peut te découvrir ?

Oui, bien entendu. Je consacre toujours beaucoup de temps à répondre aux messages des chroniqueurs et des lecteurs. J’adore ça, je suis une véritable pipelette ! Je dirais aux lecteurs de ne jamais hésiter à venir me parler, la porte est toujours grande ouverte.

Ma page auteur : https://www.facebook.com/JcStaignierauteur/

Mon Instagram : https://www.instagram.com/jcstaignier/?hl=fr

Mon profil Amazon : https://amzn.to/3Kguw4g

Mon blog : https://jcstaignier.com/

Sans oublier de t’interroger sur mon blog, comment trouves-tu mon idée ?

Sincèrement, je suis très honorée de figurer en bonne place sur ton blog. Les questions de ton interview sont très pertinentes, tes retours te ressemblent – oserais-je dire que tu es un original ? – et je souhaite longue vie à ce blog.

J’en profite moi-même pour te poser une question :

Quand les lecteurs pourront-ils découvrir un nouveau roman de Jean-Frédéric Toron ?

Sourires, la sortie approche!!! j’ai un livre qui sort chez Art en Mot éditions le 20 septembre 2022, j’ai trop hâte de pouvoir faire découvrir l’évolution de ma plume dans un registre qui n’est pas forcément le mien habituellement…

Où va-t-on avoir la chance de te croiser en salon cette fin d’année ?

— Lire en Normandie à Le Teilleul les 8 et 9 octobre 2022.

— Balade au cœur du temps à Paris dans le 11e le 16 octobre 2022 (journée de la romance historique)

— Vitry-en-Artois (62), le 19 novembre

— Salon de Brebières (62) le 3 décembre

Et enfin quels sont tes vœux et résolutions pour la fin d’année 2022 ?

Je ne prends plus de résolution, je ne m’y tiens jamais ! J’ai fait la promesse en 2012 de perdre dix kilos, depuis j’en ai pris trente !

JC, je te remercie profondément de m’avoir accordé ce temps, même si je sais vu tout ce que tu fais, qu’il t’en manque. Je t’embrasse et j’espère te revoir bientôt.

Je l’espère. Une véritable rencontre ne remplacera jamais un lien virtuel. Merci pour le temps que tu as consacré à cette interview. Pour ma part, du moment que je n’ai pas débordé sur ta sieste, c’est tout ce qui compte.

Pour retrouver le blog de Jean Frederic et l’article original, c’est ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s