La Malédiction de Castel Dark – Chronique de Frenesies livresques

Je tiens tout d’abord à remercier l’auteure JC STAIGNIER pour sa confiance lors de ce service presse, mais aussi pour son amitié sans faille que nous avons su tisser au fil des années.

Mais je ne suis pas sûre qu’elle m’aime encore après mes mots car une fois dans ma vie, je vais dire NON à une auteure : je refuse d’écrire la chronique du tome 5 de ta saga.

Vous vous demandez certainement pourquoi et je vais vous le dire : à chaque fois que j’ai commencé un des tomes de sa saga, il y avait les mots « à suivre » et cette fois, elle n’a pas fait comme d’habitude. Elle a mis le mot « fin ».

C’est impossible, c’est une blague, elle se moque de nous !!! On va se réveiller et elle va nous annoncer sur les réseaux sociaux qu’elle a encore plein de chapitres à écrire sur nos personnages chouchous. Et bien je crois que nous n’allons pas avoir gain de cause cette fois.

Mais bon, je vais éviter de jouer avec le petit cœur de notre auteure adorée et laisser la place à ma chronique qu’elle attend avec impatience : JC respire… tout va bien se passer !

Alors vous voulez savoir ce que j’ai pensé de ce dernier tome ? Eh bien le tome 5 est à la hauteur de nos espérances. Il clôture cette saga d’une main de maître et même si nous sommes tristes de quitter les familles Kane et Percival, nous avons fait la découverte de protagonistes tellement attachants que nous ne sommes pas prêts de les oublier.

Vous relater ce que vous allez apprendre dans ce tome ne servirait pas à grand-chose à part vous spolier le plaisir de le découvrir par vous-même.

Il est difficile de chroniquer le dernier tome d’une saga, mais je peux vous dire plusieurs choses : au début de cette saga, je n’aimais pas l’historique alors que maintenant j’en raffole, les descriptions m’ennuyaient alors que maintenant je m’en délecte.

JC STAIGNIER est l’auteure de romance historique par excellence, elle manie sa plume comme un peintre dessinerait un beau tableau.

A travers sa saga, j’ai voyagé entre l’Angleterre et la France aux côtés de femmes de caractère, de celles qui restent dans un coin de nos cœurs les jours où nous douterons de nous.

En effet, toutes les femmes de cette saga se battent pour leurs valeurs et se forgent pierre après pierre un destin qu’elles se sont construits au fil des tomes. J’ai adoré la persévérance de certaines, mais aussi le lâcher prise d’autres personnages.

Dans ce tome, certaines révélations vous glaceront le sang, votre cœur va palpiter au fur et à mesure que les pages vont se dérouler sous vos yeux, mais il est temps que la vengeance sonne le glas…

Je remercie l’auteure de m’avoir entrainé avec elle dans un si bel univers et même si Clayton Kane appartient à Maelle Delmeire, ce magnifique personnage sera celui qui aura fait battre mon cœur pendant toute la saga.

Une dernière petite chose : ma JC je t’aime…

Marilyn

Pour retrouver les réseaux sociaux de Marilyn :

Pour découvrir les autres chroniques de Marilyn sur la saga :

Les Damoiselles de Castel Dark

La Rebelle de Castel Dark

Les Héritiers de Castel Dark

La Soeur maudite de Castel Dark

Envie d’échanger avec Marilyn ? Découvrez sa présentation

Source gif : rhetthammersmithhorror

4 commentaires sur « La Malédiction de Castel Dark – Chronique de Frenesies livresques »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s