Un parfum de frangipane de Morgane Destrée – Avis lecture

Bretagne 1789, peu de temps avant la Révolution…
Mewenn, seize ans, belle, vive et audacieuse, se morfond dans le manoir familial en rêvant de son amour d’enfance. Son père décide de lui faire épouser un riche et vieux baron, mais Mewenn, éprise de liberté et d’indépendance, refuse obstinément ce mariage.

Un nouveau destin s’offre à elle quand sa route croise celle du chevalier Philippe de Saint-Kaast, héros de la guerre d’Indépendance américaine et libertin à la réputation sulfureuse, dont le cœur de pierre cache un terrible secret. Qu’importe, pour fuir un avenir indésirable, Mewenn est prête à tout, quitte à s’allier avec le diable.
Entre mensonges et manipulations, elle ne recule devant rien pour parvenir à ses fins, allant jusqu’à contraindre au mariage cet homme glacial.
Une aventure houleuse et tumultueuse qui la conduira bien plus loin qu’elle ne l’aurait jamais imaginé, jusqu’à l’île de Saint-Domingue, la plantation Frangipane et ses immenses champs de fleurs.

Mon avis :

Je n’ai jamais pu dissimuler mon amour pour les fictions historiques. Quelques auteures françaises ont réussi à capter mon attention jusqu’à me faire rater un battement de cœur. Cliché tout à fait sans danger pour cet organe, je vous rassure. Morgane a réussi l’exploit de me faire rater au moins quatre battements de cœur. Dur dur de reprendre de l’air après la fin d’un tel roman. J’avais découvert le premier chapitre sur un site de lecture et, déjà, je m’étais dit : il faut que je le lise !

Ses points forts ? Un vocabulaire d’époque nécessaire à toute fiction historique, une narration parfaite et une mise en place de présentation des personnages bien structurée. Ces personnages, parlons-en ! Hum ! Philippe de Saint-Kaast ! Je vais juste dire : hum ! hum ! mmm ! Et Mewenn, quel caractère !

Je vous raconte l’histoire ? Oui, celle de ma vie ! J’ai lu le premier chapitre, puis le deuxième, puis… voilà, quelques heures plus tard, j’étais déjà arrivée à la fin. Vous savez quoi ? Je le savais que j’adorerais, j’ai toujours aimé les frangipanes, leur parfum m’envoûte !

Je ne comparerai l’auteure à aucune autre. Trop originale pour s’abaisser à ce genre de comparaison. Perso, comparer à auteur à un autre n’est pas pour moi un compliment. Je préfère lui dire qu’il est unique.

Un petit bémol pour la fin tout de même. L’auteur est-elle sadique ? Comment peut-elle nous laisser ainsi sur notre faim alors que tout le long du roman elle nous balance son parfum de frangipane ? Qu’elle se remette à pâtisser à grande vitesse, car je veux la suite ! Oui, je veux. Compris l’artiste ?

Liste des mots à utiliser pour désigner un tel roman : coup de cœur, pépite, miséricorde, tudieu !

Amateur de fiction historique avec des personnages originaux, un vocabulaire recherché ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Jc

Pour acheter le roman, cliquer sur la photo (Version 2002) :

Née à Paris en 1978, Morgane Destrée est bordelaise par adoption et oiseau migrateur par essence. Ses romans, elle les écrits comme elle mène sa vie, au feeling.

Passionnée de lecture et d’écriture depuis son plus jeune âge, elle n’a jamais cessé d’écrire.

Diplômée en Histoire de l’Art et en Histoire moderne à la Sorbonne, c’est tout naturellement qu’elle s’est tournée vers ce domaine pour écrire ses romans.

Aujourd’hui elle vit aux Antilles.

Pour suivre ses réseaux sociaux :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :