L’île aux trente cercueils de Maurice Leblanc – avis lecture

Trente écueils menaçants cernent l’île de Sarek en Bretagne. Les habitants superstitieux l’appellent l’île aux trente cercueils. Une légende les hante : trente victimes doivent mourir dont quatre femmes en croix. Véronique d’Hergemont, venue chercher son fils après quatorze ans d’absence, a la désagréable surprise de voir ses initiales sur les bornes, sur les portes des chapelles et son visage sur un dessin de femme crucifiée !

Lire la suite « L’île aux trente cercueils de Maurice Leblanc – avis lecture »

Le cheik et le fils du Cheik d’Edith Maude Hull – les précurseurs de la Dark romance ?

Comme le point d’interrogation l’indique, c’est une question, pas une affirmation. À cette époque, en 1921, Le Cheik est considéré comme le roman d’origine d’un nouveau sous-genre littéraire : « la fabula du désert » (Desert romance en anglais). Ce type de roman reprend toujours la même trame, l’enlèvement d’une héroïne indépendante et au caractère bien trempé par un arabe autoritaire à la « beauté sauvage ». Les tentes, le désert et les oasis font partie intégrante des récits. Les romans les plus connus sont La captive du Sahara (1988) de Penelope Neri et La fiancée captive (1977) de Johanna Lindsey.

Lire la suite « Le cheik et le fils du Cheik d’Edith Maude Hull – les précurseurs de la Dark romance ? »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑