Le cheik et le fils du Cheik d’Edith Maude Hull – les précurseurs de la Dark romance ?

Comme le point d’interrogation l’indique, c’est une question, pas une affirmation. À cette époque, en 1921, Le Cheik est considéré comme le roman d’origine d’un nouveau sous-genre littéraire : « la fabula du désert » (Desert romance en anglais). Ce type de roman reprend toujours la même trame, l’enlèvement d’une héroïne indépendante et au caractère bien trempé par un arabe autoritaire à la « beauté sauvage ». Les tentes, le désert et les oasis font partie intégrante des récits. Les romans les plus connus sont La captive du Sahara (1988) de Penelope Neri et La fiancée captive (1977) de Johanna Lindsey.

Lire la suite de « Le cheik et le fils du Cheik d’Edith Maude Hull – les précurseurs de la Dark romance ? »

Avant toi de Jojo Moyes – Avis lecture

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Lire la suite de « Avant toi de Jojo Moyes – Avis lecture »

La princesse blanche de Philippa Gregory – avis lecture

Angleterre, 1485. Le pays subit le conflit qui oppose les deux maisons souveraines, les Lancastre, à la rose rouge, et les York, à la rose blanche. Mais la Guerre des Deux Roses n’a pas pour seul enjeu la couronne d’Angleterre. Elle ravage aussi le cœur d’Elisabeth York, la princesse blanche, qui doit épouser Henri VII alors qu’elle aime le futur Richard III.

Lire la suite de « La princesse blanche de Philippa Gregory – avis lecture »

L’Arme à l’oeil de Ken Follet – Avis lecture

Résumé :

944. Les Allemands s’attendent à un débarquement. Mais où ? Les Alliés ont édifié sur la côte, au nord de Londres, une formidable base où s’entassent, entre d’interminables rangées de baraquements, des chars, des avions, des canons  – tout cela en toile peinte tendue sur du bois ou en carton-pâte. Il s’agit de faire croire à Hitler que le débarquement se fera dans le Pas-de-Calais et non pas en Normandie. La supercherie a l’air de prendre. Mais qu’un agent ennemi découvre la vérité, et alors… Son nom de code est Die Nadel (l’Aiguille), car son arme préférée, c’est le stylet. Et il risque de découvrir le secret qui peut faire échouer le débarquement…

Lire la suite de « L’Arme à l’oeil de Ken Follet – Avis lecture »