Giovanni Portelli en direct d’Aliandra

Giovanni Portelli, vous connaissez ? Ne soyez pas intimidé(e)s de répondre non. J’ai dû secouer l’auteur comme un prunier pour l’obliger à sortir de sa grotte. Il manie les mots avec dextérité pour écrire ses romans, mais pour sa pub, ces mêmes mots restent coincés au fond de sa gorge. Normal, me direz-vous. Un auteur doit se contenter d’écrire et pas de jouer les marchands de tapis pour vendre ses bouquins. Oui, ça, c’était avant…

Lire la suite de « Giovanni Portelli en direct d’Aliandra »

Aliandra de Giovanni Portelli – Avis lecture

Il n’y a que trois sortes de romans. Ceux qui font réfléchir sur le monde, ceux qui font réfléchir sur soi, et ceux qui vous kidnappent. C’est impossible de dire ce que ce livre vous apportera car c’est votre perception des choses qui le rendra captivant ou imbuvable. La science-fiction n’est ici qu’un accès, pas une destination. Un canevas où les relations humaines vont se tisser et former le fond de ce livre. Je rêvais d’une histoire d’amour qui ne se résume pas à deux êtres ne voyant plus qu’eux-mêmes dans un contexte barbe-à-papa. Je souhaitais une aventure dont les acteurs n’étaient pas des clichés bourrés de testostérone. Je n’ai écrit que pour créer un engrenage subtil où les non-dits seraient comme autant de bombes à retardement, exploser les cases où on nous enferme, sortir des genres littéraires et ne céder à aucun compromis.

Lire la suite de « Aliandra de Giovanni Portelli – Avis lecture »

Faux Semblants de Giovanni Portelli – Avis lecture

A l’occasion d’une sortie à Royan en 2001, Hervé se met à voir tout ce qui l’entoure à l’envers après un choc à la tête. Les voitures roulent à gauche, les publicités sont écrites à contresens et ces singularités ne choquent personne d’autre. Seule Sophie, prise par hasard dans le même engrenage, suit l’étudiant dans cette brutale descente aux enfers. Seulement pourront-ils quelque chose face à ce phénomène étrange qui s’acharne contre eux ?

Lire la suite de « Faux Semblants de Giovanni Portelli – Avis lecture »